Bibliothèques et Inclusion Numérique  –

Bibliothèques et Inclusion Numérique –

Travail interministériel « bibliothèques et inclusion numérique »

A l’invitation du ministère de la culture (Direction générale des médias et des industries culturelles) et de l’Agence du numérique (mission Société numérique) nous avons participé au groupe de travail interministériel autour de la question de l’inclusion numérique en bibliothèque. L’objectif de ce groupe de travail était de prédéfinir une série de recommandations à l’adresse des ministères concernés sur trois points :

  • La définition du rôle et des missions des bibliothèques en matière d’inclusion numérique : d’un positionnement hétérogène des établissements à une feuille de route commune ?
  • L’identification et le contact avec les publics cibles : du diagnostic des besoins à l’orientation ou l’accompagnement .
  • La formation et la professionnalisation des acteurs de l’inclusion numérique en bibliothèque : une complémentarité entre les professionnels de la filière bibliothèque et les médiateurs numériques .

Le groupe de travail était constitué de professionnels des bibliothèques bien entendu, mais aussi d’élus, et de médiateurs numériques à travers leurs structures ou des à travers des associations représentatives (comme l’Association des Bibliothèque de France ou l’Association des Maires Ruraux par exemple).

Les échanges ont eu lieu à la fois sur un forum dédié (disponible à cette adresse) et à la fois en présentiel. Ces échanges ont permis de mettre en lumière plusieurs constats partagés.

Les bibliothécaires n’ont pas nécessairement une connaissance fine des enjeux de l’inclusion numérique. Aussi, il apparaît fondamental d’inclure un module « inclusion numérique » dans les formations initiales tout comme dans la formation tout au long de la vie.

Il apparaît pertinent d’assurer un meilleur suivi des publics dans une logique territoriale. Une personne peut s’adresser tant à une bibliothèque qu’à un centre social sur un même territoire. Le parcours utilisateur doit être pensé et coordonné au niveau du territoire pour plus d’efficience.

Enfin, il faut davantage sensibiliser les élus sur les enjeux de l’inclusion numérique ce qui préfigure la mise en place d’une charte ou d’un manifeste qui en définirait le sens dans son préambule.

Les enjeux pointés par les bibliothèques recoupent ceux de nos structures. Le projet Quartiers#Douai3,0 peut être amené à devenir un projet d’inclusion numérique à l’échelle du Douaisis. Nous sommes ravis d’avoir pu apporter notre expérience et notre savoir-faire à ce groupe de travail et nous en suivrons l’évolution avec beaucoup d’intérêt.

Laisser un commentaire